Brigitte Vivier - thérapeute psychocorporel

Les psychothérapies à médiation corporelle : pour qui ?

Pour celles et ceux…

Contre-indications

L’accompagnement n’est pas adapté en cas de troubles psychiatriques, de décompensations graves qui impliquent une désorganisation de la personnalité ou d’importantes difficultés d’adaptation sociale comme les psychoses et qui demandent à être prises en charge par les professionnels médicaux, psychiatres et para médicaux.

Dans certains cas, le soutien peut se faire uniquement avec l’assentiment des professionnels médicaux pour aider la personne à mieux vivre sa maladie.